Le stage d’été

Le stage d’été de musiques et danses anciennes a traditionnellement lieu au début du mois de juillet.

Destiné à des stagiaires de tous âges, le stage s’intéresse, pendant une semaine complète au début de l’été, à la musique dite renaissance et baroque, et à son interprétation sur instruments d’époque.

Le stage ne propose pas uniquement des cours individuels, mais s’intéresse à la pratique collective. Les cours dans la discipline spécialisée s’effectuent quotidiennement en petits groupes, et des ensembles regroupant plusieurs instruments sont formés (de deux à six instruments en moyenne). De plus, dans la mesure du possible, le stage propose aux instrumentistes dont la discipline n’est pas enseignée de profiter des cours d’ensembles.

Duos, trios, concertos, sonates, motets, arias, etc. : les stagiaires travaillent des œuvres collectives afin de les jouer sur scène, soit pour les éprouver lors de prestations courtes offertes au public à la fin de chaque journée de formation (dites « apéro-concerts »), soit pour les produire lors du concert de clôture de stage où sont habituellement jouées les œuvres les plus abouties. La danse Renaissance fait également partie de la formation de tous à l’occasion d’un Grand Bal dès le début du stage, animé par les instrumentistes volontaires sous la direction d’un Maître de Danse professionnel.

Au-delà de ce seul aspect scénique, le stage permet aux stagiaires de rencontrer d’autres artistes en formation, d’acquérir de nouvelles techniques ou des sens d’interprétation insoupçonnés et de produire une réflexion sur leur art. Pour cela, ils sont aidés par des professionnels diplômés et reconnus, enseignant pour la plupart au département de musique ancienne du Conservatoire d’Aix-en-Provence. Ils ne se contentent pas d’apporter une aide technique sur l’instrument qu’ils connaissent et enseignent, mais interviennent chacun sur les groupes créés pour apporter leur expérience de concertistes confirmés, offrant ainsi une véritable direction musicale et artistique aux œuvres travaillées par les stagiaires.

Les candidat.e.s sont habituellement recrutés à une équivalence de fin de second cycle d’études musicales. Ce n’est pas éliminatoire : les profils atypiques ou hors cursus sont les bienvenus ! Cependant, le travail mené pendant la semaine de stage requiert au minimum un bon niveau de lecture/déchiffrage et une réelle sensibilité au répertoire étudié.

Pendant toute la durée du stage, le travail est fait avec un La à 415 Hz.

 

S’inscrire